Tout le monde a une relation avec l’argent, et pour les femmes, elle est encore plus chargée d’émotion.

Lorsque nous évitons et ignorons ces émotions, nous leur permettons de guider tranquillement nos décisions, ce qui nous freine inévitablement.

Comprendre nos émotions, nos peurs et nos doutes face à l’argent, et comprendre comment ils affectent notre comportement, peut nous aider à les transformer afin d’expérimenter la liberté financière et personnelle.

Pour beaucoup d’hommes et de femmes, l’argent est une ‘monnaie émotionnelle’. Elle est liée à notre sentiment d’estime de nous-mêmes, à notre confiance en nous, et à notre sentiment de sécurité. Ces sentiments se traduisent souvent par des décisions qui nous limitent. Et leur effet peut être profond.

Quelles émotions façonnent tant de nos décisions? Je vous en livre cinq :

La peur : L’émotion la plus courante est la peur. Lorsque nous avons de l’argent, nous craignons de ne pas en avoir assez; nous craignons que quelqu’un nous le prenne; nous craignons de tout perdre et de ne jamais en ‘ravoir’. Beaucoup d’entrepreneurs – souvent des femmes – ont une peur panique de devenir ‘SDF’ – y compris celles qui gagnent plus de 200 000€ par an.

Nous craignons aussi l’abondance d’argent. Nous n’arrivons pas à négocier de salaire plus élevé parce que nous craignons de ne pas être à la hauteur. Certaines femmes qui réussissent hésitent même à viser plus haut par crainte d’échouer – et de perdre tout ce qu’elles ont accumulé jusque-là.

Ces peurs ont souvent leurs racines dans les situations auxquelles nous avons été exposés dans notre enfance, et dans les sentiments de vulnérabilité et d’estime de nous-même. Elles envoient un signal si fort que nous devons les extirper de leur source et les guérir.

La culpabilité : Les gens qui disent des choses comme « Je me sens coupable quand je dépense alors que je devrais épargner » ou « Je n’achète jamais rien, sauf quand c’est en solde » ont des sentiments de culpabilité associés à l’argent. Ceux-ci, aussi, sont souvent enracinés dans les peurs et les messages vus et entendus dans notre enfance face au manque d’argent. Beaucoup de femmes sont ‘nourricières’ par nature et ont reçu le message qu’une femme ‘bien’ est totalement désintéressée et au service d’autrui. Ainsi, souvent nous dépensons notre argent – librement, et imprudemment – pour les autres, tout en refusant de le faire pour nous-mêmes.

La honte : Cette émotion douloureuse nous touche au cœur parce qu’elle reflète ce que nous ressentons pour nous-même face aux convenances (être une femme ‘bien’, excellente et méritante), ce qui est l’inverse de ce que la Source sait de nous (que nous sommes Parfaites telles que nous sommes). Nous évitons de parler de cette honte, qui exerce alors un plus grand contrôle sur nous. Lorsque nous avons de l’argent, le sentiment de honte se traduit par le silence qui entoure notre tendance à ’accumuler les dettes, parce que nous craignons d’être jugée, humiliée, voire détestée.

La colère : Cette émotion repousse l’argent, les opportunités et les relations, car elle peut nous fermer émotionnellement et physiquement aux autres. Elle repose sur la croyance dans l’injustice de la vie et/ou dans l’injustice de l’argent. Une personne qui se met en colère à propos de l’argent est en colère contre elle-même d’avoir manqué une occasion ou d’avoir mal géré son argent dans le passé. La colère peut conduire à des problèmes de confiance et à une tendance à surprotéger chaque centime – voire même à trop thésauriser.

Le blâme : La colère et le blâme vont souvent main dans la main. Le blâme découle du sentiment de déception ou de faute parce que vous croyez que votre vie aurait été plus facile, voire meilleure si quelqu’un d’autre – peut-être vos parents, ou un conjoint – avait été capable de vous fournir plus d’argent. Le blâme peut saboter pendant des années vos relations avec les autres et avec l’argent.

À un certain moment de notre vie, nous avons tous ressenti une ou plusieurs de ces émotions. La bonne nouvelle, c’est qu’une fois que vous commencez à les reconnaître, elles deviennent comme un voyant lumineux qui vous permet de revoir vos pensées et votre mode de comportement.

Si vous êtes prêt-e à dépasser vos croyances et vos émotions limitatives face à l’argent pour expérimenter la liberté financière et le succès dans votre activité et votre vie, assurez-vous de vous inscrire à la Formation de Coach d’Abondance Financière – DAAA. Cliquez ici pour enclencher la manifestation aisée, joyeuse et rapide de l’argent et l’abondance que vous désirez, en harmonisant votre relation à l’argent à l’aide d’outils très pratiques et dans un environnement porteur et puissant !


Vous avez aimé et vous souhaitez recevoir les prochains articles ?
Inscrivez-vous à l’infolettre AFICEA et recevez en cadeau votre tutoriel gratuit.

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.