Girl listening with her hand on an earChaque pièce a deux côtés – un côté pile et un côté face. Ils ne peuvent être séparés. Chaque fois que vous trouvez une face, elle a un côté pile.

Chaque communication complète a deux côtés également : un côté qui écoute et un côté qui parle. Mais, ceux-là, hélas, peuvent être séparés. Et le sont souvent.

La plupart d’entre nous consacrent beaucoup plus d’énergie à parler qu’à écouter. Et moi aussi parfois. Lorsque je suis passionnée par un sujet, j’oublie d’écouter.

Mais parler, ce n’est pas communiquer. Trop parler et ne pas assez écouter nous empêche de communiquer. Et cela nous empêche de définir nos objectifs également.

Parce que définir des objectifs avec succès nécessite beaucoup d’écoute.

Qu’est-ce qu’écouter a à voir dans la définition d’objectifs ?

« Avant de pouvoir dire à ma vie ce que je veux en faire,
je dois écouter ma vie me dire qui je suis. »

 Généralement, toute définition d’objectifs s’occupe de la moitié de l’équation. La moitié qui parle.

Dans cette forme de définition d’objectifs, vous dites à votre vie: « Voici ce que je veux. Voici les objectifs que je veux atteindre. Les expériences que je veux vivre. »

Et la moitié ‘écoute’ est souvent négligée.

Ecouter votre vie demande de ralentir.

Et ralentir semble si contraire à la manière dont nous avons appris à définir des objectifs. On nous a dit que définir des objectifs nous permettait d’avancer. De tracer. D’avancer avec entrain vers l’avenir.

Eh bien, ça l’est… et… ça ne l’est pas.

Oui, la définition d’objectifs est axée sur l’avenir. C’est vrai, les objectifs visent à promouvoir l’action.

Mais comment pouvez-vous savoir à l’avance que les objectifs que vous définissez sont ceux dans lesquels vous voulez vraiment investir votre énergie vitale ?

Est-ce qu’il ne serait pas bon de le savoir ?

Ecouter votre vie vous connecte à un sentiment clair et profond de ce qui importe le plus pour vous. Ce sont des informations qui méritent votre attention. Parce que, bien qu’il soit possible de dire tout simplement à votre vie la direction que vous voulez qu’elle prenne, faire une pause pour écouter vous permet d’aligner la trajectoire de vos objectifs sur vos valeurs les plus profondes.

Commencez par écouter votre histoire.

Il est des expériences parsemées dans votre vie où ce que vous faisiez (et ‘qui’ vous étiez) vous a pleinement vitalisé. Des moments où vos actions et vos interactions vous enrichissaient, vous et votre monde proche.

Il y a des indices dans ces expériences de vie, sur ce qui compte le plus pour vous, sur vos valeurs et sur la tâche que vous êtes appelé à réaliser dans cette vie. Discerner les indices cachés dans ces souvenirs agréables vous permet de modeler vos objectifs d’avenir de façon à ce qu’ils incarnent vos valeurs et donnent vie à votre vocation. La clé de cette écoute consiste à ne pas trop réfléchir au processus.

Écouter les souvenirs positifs n’est pas un exercice analytique.

Votre capacité de penser et d’analyser a sa place. Par la suite. Beaucoup plus tard. Lorsque vous serez dans la phase d’action et de mise en œuvre de votre tâche.

Pour l’instant, la clé est dans l’écoute. Être réceptif. S’aligner.

Laissez-vous ressentir les sensations de vertige, de vie, de puissance provenant de ‘l’inspiration’ de ces souvenirs positifs.

Oui, inspirez-les. Profondément. (Et si votre esprit d’analyse ne peut pas comprendre comment inspirer ces souvenirs, c’est parce que ce n’est pas encore le moment pour lui d’être aux commandes ;o) Continuez à les inspirer. Et reliez-vous, sans mots, à l’effet énergétisant qui découle de cette écoute profonde de votre vie.

Ecouter vous relie à l’énergie créatrice de votre vie.

Ce qui commence comme un exercice de souvenir, vous met rapidement en contact avec un sentiment très vif. C’est le sentiment qui surgit quand vous vous connectez à l’énergie créatrice qui a alimenté vos expériences les plus chères.

Lorsque vous êtes relié à cette énergie créatrice et que vous agissez à partir d’elle, vous pouvez définir et poursuivre des objectifs avec puissance et intégrité.

Lorsque vous n’y êtes pas relié, votre vitalité s’évapore, la prise de décision est confuse, et la marche à suivre semble difficile.

Une fois que vous respirez en harmonie avec cette énergie créatrice, il est temps de poser une question.

Demandez à votre vie: « Que veux-tu? »

Vous posez cette question au centre de votre cœur, ou dans le noyau de cette énergie créatrice. Vous lui demandez cela, et puis vous vous taisez. Écoutez de nouveau. Et puis, écrivez ce qui vous vient.

Utilisez cela comme base de définition de vos objectifs.Développez ce mode de fonctionnement et amplifiez-le.

Après avoir écouté ce que votre vie a à dire, il est temps pour vous de parler. De déclarer ce que vous souhaitez. De vous fixer des objectifs. Après tout, que vaut une pièce qui n’a qu’un seul côté ?

Voici les étapes de ce processus :

1. Rappelez-vous deux ou trois moments dans votre vie et/ou votre travail où vous vous sentiez le ou la plus enthousiaste, engagé-e et accompli-e.

2. Ensuite, choisissez l’un de ces moments et concentrez-vous un instant sur un détail ou un événement qui, pour vous, capture l’essence ou l’énergie positive de cette expérience.

3. Alignez-vous sur le sentiment de ce moment. Ressentez-le. Inspirez-le en vous.

4. Laisser aller les mots et jouissez simplement des sensations de vertige, de vie et de puissance provenant de la respiration dans cette mémoire positive.

5. Une fois que vous respirez en harmonie avec cette énergie créatrice, demandez-lui: « Que veux-tu? ».

6. Demandez, puis taisez-vous.

7. Notez la réponse que vous recevez.

8. Prenez la décision de suivre ce processus pour définir tous vos objectifs.

X

Rejoignez-nous