Young woman covering her eyesIl y a une crise dans le monde – une crise dont on ne parle pas ouvertement. Certains diront que je suis folle de la mentionner.

Le monde est inondé de cupidité. C’est ce que les médias exploitent. Et nous les croyons.

Je pense le contraire. Trop souvent, les gens ne demandent pas assez. Lorsque j’ai commencé à coacher des personnes sur leurs objectifs et leurs désirs, j’ai pu m’apercevoir qu’elles demandaient à obtenir un résultat plus faible que ce qu’elles voulaient vraiment.

Pourquoi?

Elles ne croient pas qu’il est possible d’obtenir ce qu’elles veulent, ou pensent que le chemin vers la manifestation est rempli de sang, de sueur et de larmes.

Si vous ne clarifiez pas votre véritable objectif, si vous ne créez pas de plan, en le poursuivant et en l’anticipant pleinement, comment pourriez-vous voir se créer d’importantes améliorations dans la qualité de votre santé, de vos relations et de votre prospérité? Et que dire de la paix dans le monde?

Ne dites pas que vous allez écrire un livre. Écrivez un livre qui transforme des vies. Écrivez un best-seller. Écrivez un livre dont les lecteurs tombent amoureux, pour ensuite s’empresser d’acheter vos produits et vos services. Ne vous contentez pas d’écrire un livre parce que vous avez un livre en vous. Décidez de l’impact que le livre aura sur vous, sur vos lecteurs et sur votre entreprise.

Si vous vous saviez capable de manifester n’importe quel résultat dans votre entreprise ce trimestre, quel serait-il? Et si vous saviez que son déploiement ne serait pas difficile, mais joyeux et transformateur, que poursuivriez-vous?

Si cela résonne comme un laïus sur la loi d’attraction, ça l’est. Mais c’est plus que cela. Le processus que vous utilisez pour définir vos intentions et vos anticipations est le même que celui qui vous délivre vos profits.

Quand je demande aux gens s’ils veulent doubler leurs profits, ils répondent: « Oui! Je serais heureux avec juste un montant X ». Et c’est ainsi que le processus de définition de vos attentes se produit toujours plus bas et encore plus bas. Et les résultats le montrent.

Récemment, j’étais en train de planifier le Programme Mastermind que j’ai lancé cet été. J’étais prise dans le processus de création du programme, que je trouve passionnant, et je ne m’étais pas encore assise pour déterminer les résultats financiers désirés. Alors que je jetais des chiffres sur papier, j’ai remarqué qu’ils ne me faisaient pas sauter de joie.

Les chiffres me semblaient bien et ils feraient certainement du bien à mon compte de banque, mais ils ne me faisaient pas dire: « OUI! Allons-y et manifestons cela ». Je me suis demandé: « Qu’est-ce que je veux vraiment? Quel serait le meilleur des résultats pour moi ici? ».

Mes chiffres ont presque doublé. Et la chose la plus bizarre, c’est que cela me semblait plus facile de VOIR PLUS GRAND.

Pourquoi?

Parce que les chiffres inférieurs me donnaient l’impression que « j’essayais » de réaliser quelque chose, sans vraiment vouloir en atteindre le but. Ce serait absurde, et pourtant agréable, de générer un chiffre inférieur comme objectif de bénéfice.

Mais si je ne manifeste pas plus que ce dont j’ai besoin pour « m’en sortir », je dois sortir et battre le pavé pour générer plus de ventes même après le début du programme. Ce n’est pas enthousiasmant du tout!

Je vous invite à réévaluer vos objectifs financiers et commerciaux cette semaine.

Sont-ils clairs? Sont-ils trop faibles? Sont-ils ce que vous voulez vraiment?

Avez-vous élaboré un plan pour actualiser chaque objectif? Vous y êtes-vous « totalement engagé », ou demeurez-vous assis sur le banc de touche, sans passion, à juste assister au jeu?

=> Épargnez-vous du temps, de la frustration et de l’argent.

Faites-le bien dès la première fois et définissez des intentions que vous êtes prêt à planifier, et face auxquelles vous êtes disposé à agir.

Cela élargira votre paradigme de profit actuel, et vous vous amuserez à mettre en œuvre chaque étape et à célébrer chaque « victoire » tout au long du chemin!

X

Rejoignez-nous